Contre-indications à l’hypnose

Faculté naturelle de notre cerveau, l’état modifié de conscience se déclenche spontanément et subtilement quelques instants toutes les 90 min, chose que la plupart d’entre nous ignore. Il en va de même pendant la nuit mais l’état de sommeil nous empêche de le percevoir. Tout le monde en a déjà fait l’expérience : on est « dans la lune », on a entendu des paroles mais on est incapable de répéter ce qui vient d’être dit, un trajet connu semble effectué plus rapidement que d’habitude…

Plus ...

Suite →
1

Hypnotiseur vs hypnothérapeute

Être simplement en état d’hypnose, sans stratégie thérapeutique associée, n’apporte souvent qu’une relaxation, certes bienfaisante, mais passagère. Pour autant, cela ne traite aucune problématique.

Les thérapeutes qui utilisent l’hypnose comme outil d’intervention, n’emploient habituellement pas le terme « hypnotiseur » pour désigner leur pratique, mais plutôt hypnothérapeutes ou hypno-thérapeutes.
Le mot hypnotiseur désigne davantage les personnes utilisant un autre type d’hypnose, appelée aussi « hypnose de rue » ou « hypnose de spectacle » n’ayant pas de vertu thérapeutique en soi.
Dans les deux cas, il s’agit effectivement d’induire cet état hypnotique, appelé transe, ...

Suite →
0

Psynergies, la psychothérapie en accord avec son temps

Depuis une vingtaine d’années, le monde de la psychothérapie vit une véritable révolution : celle de l’efficacité par des changements concrets à la hauteur des investissements en termes d’efforts, en temps, courage, persevérance, énergie, argent…

Le courant des thérapies brèves a vu le jour au début des années 70 en Californie à Palo Alto, berceau des nouvelles technologies : il a bousculé l’approche traditionnelle introspective du sujet allongé sur le « divan » pendant des années. L’analyse permet de comprendre, mais comprendre ne guérit ...

Suite →
0