Ma déontologie de thérapeute

Entamer une thérapie, c’est avant tout établir une collaboration confiante qui s’appuie sur vos capacités et vos ressources d’auto-guérison. Elle est guidée par les notions fondamentales de responsabilité, de confidentialité et de respect afin de préserver votre autonomie. Vous vous engagez envers vous-même.

Cela passe nécessairement par l’acceptation de se dévoiler, de s’ouvrir à l’introspection, contacter ses ressentis, ses émotions, reconnaitre ses souffrances, ses besoins, comme ses limites. C’est aussi mobiliser avec assiduité son courage et ses forces pour y faire face et les dépasser, tout en sachant que vous jouissez de la solidité, du soutien et de la fiabilité de votre thérapeute. Nous établissons ensemble à la première séance les objectifs que vous allez atteindre et vous prenez connaissance  de la trame des solutions qui seront mises en œuvre. Nous travaillons ensemble sur les solutions. Vous m’engagez à :

  • neutraliser ce qui vous fait souffrir
  • découvrir vos ressources et talents inexploités
  • modifier les comportements qui vous limitent
  • surmonter vos peurs et vos croyances erronées

afin de libérer vos potentialités et Oser Être qui vous êtes vraiment pour choisir la vie que vous désirez.

Mon éthique est conforme à mes convictions :

« Primum non nocere » c’est à dire « en premier ne pas nuire »

et résumées par ces deux citations de Nicholas Cummings

« Le patient a droit au soulagement le plus rapide, le plus complet et le plus durable possible de sa souffrance, et ce, de la façon la moins envahissante qui soit. Je ne lui demanderai rien d’illégal, rien d’immoral, rien d’impossible. En contrepartie, il fera tout me rendre inutile aussi vite que possible »

« Le patient  aura le nombre de séances et le rythme dont il a besoin : ni plus, ni moins »

 

 

Dans ce prolongement, le respect mutuel s’imposant comme pierre angulaire de toute relation saine, il se traduit par votre ponctualité au rdv fixé et, le cas échéant, votre engagement à l’annuler au moins 24h à l’avance, sinon de vous en acquitter.