Troubles du comportement alimentaire

Anorexie, boulimie, compulsions, hyperphagie (manger de grandes quantités sans faim)…déterminent les  principaux troubles du comportement alimentaire.

La santé, voire la vie sont mises en danger dans les cas sévères, causant la mort pour 5% des cas estimés d’anorexie. L’obésité tout autant, est source de maladies à risques. Un suivi médical s’impose en priorité. Pour être efficace, la prise en charge doit être pluridisciplinaire. La thérapie menée conjointement joue un rôle déterminant pour stopper graduellement les comportements inadéquats et créer les changements profonds vers une guérison durable.

Ces troubles signent tous une grande détresse intérieure qui raconte des histoires émotionnelles complexes et systémiques. Toutes les problématiques de poids sont presque toujours liées aux affects souffrants conscients mais surtout inconscients de la personne (si on écarte les cas où elles peuvent être conséquentes à un traitement ou une maladie).

La personne, coupée d’elle même, « n’entend plus » les signaux naturels de son corps, faim ou satiété : elle mange, ou pas, pour apaiser ses émotions douloureuses dans tous les cas.

L’image de soi et la relation au corps altérées entretiennent une mauvaise estime de soi. Peur de grossir, peur de ne pas maigrir, peur du regard des autres, du jugement, du rejet, tapies dans l’ombre elles conduisent toutes au repli sur soi, ou à des comportements provocateurs, agressifs envers soi-même et les autres. Ces attitudes tentent de masquer et d’endiguer des états souvent dépressifs, qui touchent fondamentalement à la problématique existentielle de l’individu.

 

 

 

0
  Et aussi
  • No related posts found.